Une histoire d’expatriée

expat life

L'histoire d'une expatriée de longue date


Mon histoire d'expatriée est souvent considérée par mes amis et ma famille comme une aventure exotique, pleine d'excitation, de glamour et de facilité. Les idées d'aventures en jet-set autour du monde cultivent des images d'une vie sans limites et d'un flux constant de plaisirs divers.

En tant qu'expatriée et conjointe suiveuse, j'ai eu le privilège de parcourir le monde, d'apprendre de nouvelles langues et, oui, de vivre de nombreuses aventures... sept déménagements internationaux en 15 ans qui ont été pour le moins excitants.

Mais cela a également signifié postuler à de nouveaux emplois à chaque fois que nous avons déménagé, me retrouver souvent seule et devoir trouver l'énergie de recréer mon réseau social encore et encore. Ma vie se définissait par le fait de rebondir d'une chose à l'autre, d'être déconnectée et d'aller au bout des choses, de trouver toujours du bonheur dans mon travail et mes activités, mais une satisfaction éphémère.

J'avais souvent l'impression de m'être perdue en cours de route et que ma vie d'expatriée manquait de substance et de but.

expat à Paris

Être une expatriée à Paris

Lorsque nous avons emménagé à Paris en 2015, j'avais un bébé de six mois dans les bras et, peu après, j'étais enceinte de mon deuxième enfant. Je me suis souvent retrouvée épuisée, mise K.O. par une ville impitoyable, et sans beaucoup d'occasions de prendre du temps pour moi, d'écouter mes besoins et de prendre soin de moi ; une histoire que beaucoup de mamans peuvent comprendre, qu'elles soient expatriées ou non.


J'étais souvent dans un état second.


Deux enfants de moins de deux ans dans une nouvelle ville, un petit appartement et toutes les épreuves liées à la maternité ont soulevé des questions que je n'avais pas encore envisagées.


Ce n'est pas le fait d'avoir des enfants que j'ai remis en question, car j'en ai toujours eu envie. Ce n'est pas l'homme que j'ai choisi d'épouser, car l'épouser a été l'un des meilleurs choix de ma vie. Et ce n'est même pas la vie d'expatriée qui m'a fait douter, malgré les énormes défis qui accompagnent ce mode de vie.


C'était une question de soi. J'ai réalisé pour la première fois que je ne savais plus qui j'étais et que je m'étais perdue quelque part en cours de route. À travers tous les déménagements, les changements sociaux et environnementaux, les changements de travail et la maternité, les choses qui me définissaient et définissaient ma vie ne le faisaient plus - et ce depuis longtemps. J'étais trop occupée - et plus précisément - trop inconsciente pour m'en rendre compte jusqu'à ce que cela me frappe en pleine figure.


Jusqu'à ce moment-là, mon histoire d'expatriée n'impliquait pas de trouver comment apporter plus de satisfaction et d'épanouissement dans ma vie plutôt que de rechercher l'émotion temporaire du bonheur. Je n'avais pas travaillé sur la conscience de soi ou l'acceptation des nuances de lumière et d'obscurité en moi. Comme c'est le cas pour beaucoup de gens, je me contentais souvent de suivre les mouvements de la vie, avec des moments de joie et de douleur, mais sans réfléchir vraiment à la signification de ces moments.

philosophie ikigai

La pièce manquante : l'ikigai


La découverte de la philosophie de l' ikigai m'a ouvert les yeux, ce dont j'avais besoin depuis longtemps. Une façon nouvelle et rafraîchissante de regarder le monde et moi-même dans ce monde. Nuancée et complexe sans être trop philosophique pour être réalisable, cette philosophie a entièrement changé mon expérience d'expatriée.


Grâce à la philosophie de l'ikigai, je me suis découverte, reconnue et comprise d'une manière que je n'avais pas auparavant. Avec sérieux et complexité, j'ai réfléchi à ce pour quoi je vivais. Je me suis concentrée sur ce qui m'apportait joie et satisfaction. Et j'ai donné la priorité à la façon dont je pouvais vivre alignée à mes valeurs afin construire une vie d'expatriée épanouissante et qui a du sens.


Cela me fait sourire quand je pense que mon histoire d'expatriée aurait pu être différente pendant ces premières années d'expatriation si j'avais mieux compris mon ikigai. Je n'ai pas de regret ou de tristesse pour les occasions manquées ou les douleurs du passé. J'ai plutôt la paix et un profond sentiment de gratitude pour ce que je sais maintenant et ce que cela me permet de ressentir et d'accomplir dans ma vie d'expatriée. 

vie d'expat en montagne

Mes outils de développement personnel


À mesure que j'avance dans mon parcours de développement personnel, mon travail en pleine conscience me permet de garder les pieds sur terre, mon yoga dem'ancrer le corps et l'esprit avec une plus grande conscience de soi, et les outils de l'ikigai m'aident à rester honnête avec moi-même et les autres, motivée et épanouie.


Je suis à l'aise en sachant que lorsque je rencontre des difficultés dans la vie, ma compréhension et ma recherche de l'ikigai m'aideront à les surmonter.


Et j'éprouve de l'excitation et de la gratitude en sachant qu'il s'agit d'un voyage sans fin, car j'avance  maintenant avec plus de facilité et de grâce à travers les différentes saisons de cette belle vie qu'est la vie en expatriation.


Ces outils sont également à votre disposition. Je peux vous aider à découvrir votre ikigai et à développer une meilleure connaissance de vous-même, afin que vous puissiez vous aussi décider de la manière dont vous vous montrez dans le monde.

 

Voulez-vous en savoir plus sur la façon dont l'ikigai peut vous aider à créer et à naviguer dans votre expatriation ?

Organisez dès aujourd'hui
votre appel de découverte gratuit et découvrez-le !

KARLY & cHLOE

Karly and Chloé are certified NLP and Ikigai coaches. Vibrant Ikigai offers bilingual workshops and 1:1 coaching services to help expat women thrive in their lives abroad.

Contact us today to set up your free discovery call!